Actualités

Plusieurs semaines après les attentats du 13 novembre, Paris souffre toujours de la baisse de fréquentation des musées, des terrasses et des magasins. Les touristes boudent toujours la capitale française. Si la reprise est progressive selon les derniers indicateurs, elle doit être soutenue par l’action des parisiens. A partir du 23 décembre, la Ville de Paris lancera donc une campagne intitulée « Paris est une fête » en affichage et sur les réseaux sociaux. Cette campagne est mise en œuvre

Anne Hidalgo, la Maire de Paris vient d’annoncer la mise en place d’un observatoire afin d’observer et de comprendre l’impact économique et social des zones touristiques internationales. Mises en place au mois de septembre dernier, ces zones commerçantes ont pour vocation de permettre l’accessibilité des touristes internationaux aux magasins situés dans différents quartiers de la capitale. L’ouverture de ces commerces le dimanche, parfois refusés par les organisations syndicales,

Les Nations Unies ont décidé de proclamer 2017 comme l’Année internationale du tourisme durable pour le développement. Cette résolution souligne l’importance du tourisme international, la compréhension entre les peuples, la connaissance des héritages culturels contribuant à renforcer la paix dans le monde. Les objectifs sont multiples : promouvoir une croissance du secteur pour privilégier le plein emploi, établir des modes de consommation et de production durables,

Proposées par le Conseil de promotion du tourisme, « La Liste » est une méthode de classement conçue comme un agrégateur de données de la gastronomie. Présenté comme « un guide des guides », la liste publiée ce 17 décembre, à pour objectif de répondre à la suprématie des guides anglosaxons en publiant un classement objectif de la restauration mondiale, visant également à redonner ses lettres de noblesses à la gastronomie française souvent négligée.

ITB Berlin publie en exclusivité une analyse sur les touristes du Moyen-Orient réalisée par IPK World Travel Monitor®. Le tourisme de la péninsule arabique est celui qui a connu la plus forte augmentation durant les 8 premiers mois de l’année, atteignant 9% de hausse. De plus en plus riches, et bénéficiant de 30 à 40 jours de vacances par an, les résidents des EAU privilégient les voyages à l’étranger, notamment pendant la saison estivale en raison de la forte chaleur

Une analyse du World Travel and Tourism Council (WTTC) montre que les effets des attaques terroristes sur le tourisme ne dure généralement pas plus de 13 mois. A contrario, le secteur du tourisme a besoin de beaucoup plus de temps pour se remettre d’une épidémie, d’un problème environnemental ou de troubles politiques. Pour parvenir à publier ces statistiques, le WTTC a étudié plus précisément les attentats de Madrid et de Londres,

Depuis 2014, la chute du rouble, la perte de pouvoir d’achat, et l’inflation ont freiné les voyages internationaux de la classe moyenne russe, mais la clientèle haut de gamme est toujours bien présente en France, particulièrement à Paris mais également dans les stations de sports d’hiver. C’est encore le cas cette année, avec une forte fréquentation prévue pour la saison à venir et avec un pouvoir d’achat toujours très élevé. Selon le CRDT de Rhône Alpes,

Mardi dernier sur Europe 1, Manuel Valls a demandé aux touristes ayant annulé leur déplacement de venir à Paris et de consommer pour les fêtes de fin d’année. En cette période post-attentats, difficile encore de calculer l’impact économique réel pour les commerces, les hôteliers et les restaurateurs. Pour ces derniers, certains auraient perdu jusqu’à 40% de leur chiffre d’affaires. L’appel du premier Ministre à sortir, vivre, se rendre dans les salles de spectacles

Selon les études de L’OMT, le tourisme serait responsable de 5% des émissions de gaz à effet de serre et la part des transports représenterait75% de ces émissions. Le secteur du tourisme a donc une part importante à jouer pour préserver la planète, notamment au regard de l’augmentation du trafic aérien à venir. Si certaines compagnies aériennes ont déjà mis en place des solutions, le secteur du tourisme dans sa globalité n’a pas de représentation nationale

Bonne nouvelle pour les hôteliers. Après les semaines noires liées aux attentats terroristes, voilà que débarquent à Paris pas moins de 150 chefs d’Etat dans le cadre de la COP 21. Au delà d’œuvrer pour la préservation de notre planète, ce grand rassemblement politique permet ainsi aux hôteliers de reprendre leur souffle d’un point de vue économique. Les annulations de séjour post 13 novembre ont en effet eu des conséquences terribles sur le chiffre