Connectivité, structuration et promotion internationale

Vous êtes ici :  – Talents Travel » Actualités » Connectivité, structuration et promotion internationale

Dans:   par :  Commentaires: (0)

Le 4 juin dernier, sous l’impulsion du Quai d’Orsay, le comité de pilotage du tourisme s’est réuni pour la seconde fois de l’année. L’occasion de faire le point sur les mesures adoptées lors du Conseil Interministériel du Tourisme (CIT) du 19 janvier 2018 mais aussi sur les sujets de la connectivité et de la structuration des filières du tourisme qui devraient aider la France à atteindre 100 millions de visiteurs internationaux et 60 milliards d’euros de recettes touristiques en 2020.

+14 Millions d’euros pour Atout France

Concernant les mesures prises à l’occasion du CIT, le comité de pilotage a confirmé que la promotion à l’internationale de la destination France bénéficierait bien de 14 millions d’euros supplémentaires en 2018. 6 millions d’euros seront financés par l’Etat, 2,7 millions par les régions et 5,3 millions par des fonds privés. D’autre part, 13 stations touristiques balnéaires ou de montagne disposeront du dispositif national France Tourisme Ingénierie. Pendant 18 mois, elles seront appuyées par Atout France et la Banque des territoires pour le développement de projets innovants. En outre, 500 millions d’euros sur 5 ans seront investis par la Caisse des Dépôts et Consignations pour la mise en place de projets touristiques dans les territoires. De son côté, BPI France double sont fond de soutien au secteur touristique qui s’élève maintenant à 200 millions d’euros.

La connectivité du territoire, un enjeu majeur

Aujourd’hui, 30% des touristes étrangers viennent en France par voie aérienne. Ce chiffre va être amené à grandir dans les années à venir. En 2017 on dénombrait entre 87 et 89 millions de touristes étrangers. Les 13 millions supplémentaires, attendus pour 2020, seront principalement originaires de destinations lointaines. La part des touristes chinois mais aussi russes, brésiliens, indiens et d’Asie pacifique a commencé à croitre et va augmenter dans les années à venir. Ces marchés aux forts pouvoir d’achat sont essentiels pour la croissance des recettes touristiques. Assurer leur acheminement via une bonne connectivité et des infrastructures adaptées est primordial et contribue d’autre part à l’amélioration et l’aménagement des territoires. C’est dans cette optique que le Ministre des affaires étrangères a missionné l’Institut Français du Tourisme pour l’élaboration d’une stratégie de développement de la connectivité des territoires.

Structuration des filières touristiques

Afin de structurer l’offre, plusieurs filières ont été identifiées et des mesures adaptées seront prises dans chacune d’elles. Les filières définies sont le tourisme d’affaires, culturel, de vie nocturne, de shopping, oenotourisme, écotourisme et de savoir faire.

La filière shopping, particulièrement attractive pour les marchés lointains comme la Chine, doit être repensée pour fluidifier le parcours d’achat des touristes via des outils adaptés afin de maximiser leurs dépenses.

Le tourisme culturel est quant à lui le 1er motif de séjour en France et bénéficiera d’un fond spécifique lié à la mission de sauvegarde du Patrimoine confiée à Stéphane Bern. La deuxième édition des rencontres du tourisme culturel aura également lieu le 20 novembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *