Un loto pour le patrimoine

Vous êtes ici :  – Talents Travel » Actualités » Un loto pour le patrimoine

Dans:   par :  Commentaires: (0)

Pour sauver le patrimoine en péril, le gouvernement vient d’approuver le projet de loto du patrimoine proposé par Stéphane Bern.

Le loto du patrimoine quèsaco?

Le 8 décembre dernier, les députés ont approuvé le projet de création du Loto du Patrimoine en partenariat avec la française des jeux. Il s’agit d’un tirage spécial du loto qui aura lieu lors des Journées Européennes du Patrimoine et dont les recettes alimenteront un fond spécifique « Patrimoine en péril ».

Recettes estimées : 15 à 20 millions d’euros

Cette mesure, d’abord présentée le 17 novembre par la ministre de la culture Françoise Nyssen, a été adoptée dans le cadre du second projet de budget rectificatif pour 2017. Proposé par l’animateur féru d’histoire Stéphane Bern, à qui le président Macron a confié une mission de sauvetage du patrimoine, ce loto devrait permettre de réunir 15 à 20 millions d’euros pour le fond Patrimoine en péril. Celui ci pourra servir à financer les réhabilitations de monuments protégés ou non, gérés par le Centre des Monuments Nationaux (CMN) ou faisant partie de la liste établie par Stéphane Bern au cours de sa mission.

Stéphane Bern en mission pour le patrimoine

Lors des dernières journées Européennes du Patrimoine, Emmanuel Macron a demandé à Stéphane Bern de dresser la liste des bâtiments qu’il estime en danger. En France, 1/4 des monuments protégés sont en mauvais état et 5% (soit 2000 monuments) sont aujourd’hui dors et déjà considérés en péril, rappelle la ministre de la culture.

15 millions d’euros pour les petites communes

Un fond de 15 millions d’euros a également été créé pour les petites communes de moins de 2000 habitants qui n’ont pas le financement nécessaire à l’entretien de leur patrimoine. Associé à un dispositif incitatif, par lequel l’état pourra prendre en charge jusqu’à 80% des rénovations (contre 30% actuellement), ce fond va permettre d’inciter les communes à engager les travaux nécessaires à la sauvegarde du patrimoine bâti en contribuant en partie à l’effort financier des villages de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *