L’UNESCO crée des itinéraires culturels en chinois

Vous êtes ici :  – Talents Travel » Actualités » L’UNESCO crée des itinéraires culturels en chinois

Dans:   par :  Commentaires: (0)

L’Europe fait sa promotion auprès des touristes chinois en mettant en avant son patrimoine culturel.

Des itinéraires sans frontière pour découvrir l’Europe

L’EU/China Tourism year touche à sa fin mais l’Europe compte bien continuer ses efforts de promotion envers les touristes chinois. En écho au projet de Routes du Patrimoine Mondial (World Heritage Journeys) en collaboration avec l’UNESCO et le National Géographic, l’Europe a créé une série d’itinéraires touristiques inter-pays, ayant pour but de mettre en avant les sites historiques et culturels du vieux continent. Quatre thématiques ont été choisies : l’Europe antique, l’Europe royale, l’Europe romantique et l’Europe souterraine.

La Chine, une cible prioritaire pour la destination

Cette action n’est pas uniquement destinée aux touristes chinois et vise plusieurs marchés; toutefois le marché chinois fait partie des cibles prioritaires pour l’Europe. En 2018, avec l’EU China Tourism Year et pour les années à venir, la Chine fait partie des marchés les plus porteurs pour le tourisme, vecteur de retombées économiques non négligeables pour le continent.

Une plateforme accessible en ligne 

Les quatre programmes proposent des voyages transfrontaliers à la découverte de sites culturels et historiques aux quatre coins de l’Europe. L’itinéraire « Europe Antique » invite par exemple à découvrir Tarragone en Espagne, le Pont du Gard en France, le mont Olympe en Grèce, Trier en Allemagne, Aquileia en Italie, Nessebar en Bulgarie et Stari Grad en Croatie. Un site internet dédié permet aux touristes d’accéder à tous moments à des explications et informations sur les différentes étapes.

Une solution à l’overtoursim

Les Routes du Patrimoine permettent aussi de mettre en avant des chef d’oeuvres patrimoniaux encore peu connus des touristes. Ces programmes alternatifs pourront ainsi désengorger les sites touristiques majeurs saturés et répondre aux attentes d’expériences des touristes. En effet ils sont de plus en plus nombreux à vouloir découvrir des sites hors des sentiers battus mais ne disposent pas forcément des informations nécessaires pour pouvoir l’organiser. C’est particulièrement le cas pour les touristes chinois, qui sont en plus en plus en recherche de découvertes culturelles pendant leurs séjours mais qui font face à un manque d’informations disponibles en mandarin sur ces monuments et sites alternatifs.

Pas de communication sur WeChat…

Un point noir vient pourtant ternir le tableau de cette belle initiative : le détail des circuits n’est pas accessible depuis les réseaux sociaux chinois. Premiers compagnons de voyage de ces touristes ultra connectés, les plateformes social media sont de loin les canaux de communication les plus suivis lorsqu’il s’agit de voyage. Le site web des Routes du Patrimoine propose de partager les contenus en mandarin sur le web mais il n’y aucune possibilité de les partager directement sur WeChat, Weibo ou toutes autres plateformes chinoises. Au vu de l’utilisation accrue de WeChat dans le tourisme, notamment suite à l’ouverture des mini-programmes city experience, l’UNESCO pourrait envisager de créer son propre mini-programme pour mettre en avant ses itinéraires via un canal favorisant le partage et ancré dans les usages quotidiens des touristes chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *