Que retenir des prémices de reprise en Chine ?

chine-voyage

Que retenir des prémices de reprise en Chine ?

Zéro nouveau cas de Covid-19 à Wuhan depuis le 19 mars. Alors que l’Europe vit des heures sombres, c’est la lueur d’espoir que nous envoie la Chine.

Après avoir été dans l’œil du cyclone, la Chine entrevoit le bout du tunnel et son modèle a beaucoup à nous apprendre. Pour le tourisme cela nous permet d’avoir un aperçu de l’évolution qui pourrait se profiler après le confinement. Zoom sur les signaux de reprise en Chine et ce qu’on peut en déduire.

Résilience du tourisme

Le confinement engendre des frustrations dont celle de ne pouvoir se déplacer. L’envie de voyager des Chinois n’a pas disparue et, alors que l’épidémie commence à ralentir, le tourisme amorce déjà sa reprise.

D’après une étude réalisée par China Tourism Academy et Ctrip, OTA leader en Chine, le mois de mai devrait voir l’industrie du tourisme se redresser et 78% des Chinois se sentent prêts à voyager dans un futur proche.

16% seraient même prêts à partir dès le mois de mai. La période de juin à août est toutefois l’option la plus plébiscitée pour repartir en voyage. Enfin, l’arrière-saison offrira aussi de belles opportunités notamment avec la Golden Week en octobre. En effet 14% des personnes interrogées semblent plutôt opter pour un voyage sur cette période de 7 jours.

étude-ctrip-voyage-apres-covid19
* Extrait de l’étude de Joint Tourism Big Data Lab of China Tourism Academy avec Ctrip

Voyager, oui mais où ?

Concernant le choix de la destination les critères prioritaires sont d’abord la sécurité mais les promotions entrent aussi en jeu.

Cette étude met en évidence que ce sont les destinations domestiques qui sont d’abord envisagées. Les Chinois envisagent en priorité de visiter le Yunnan, Hainan ou encore Shanghai.

Après une interruption d’une durée de deux mois, les grandes OTAs telles que CTrip ou Qunar ont ré-ouvert les réservations pour des séjours à forfaits en préventes sur leurs sites. La société Qunar propose par exemple 1000 voyages nationaux pour les régions de Shanghai, de Xinjiang ou le Sichuan. La reprise du tourisme se fera donc probablement étape par étape avec d’abord un tourisme national puis des déplacements plus lointains sur des destinations considérées comme plus sures.

Digitalisation toujours plus massive

En Chine les usages étaient déjà quasiment uniquement digitaux. Pour les destinations et sites touristiques étrangers le confinement a accéléré ce processus de digitalisation.

Pour la suite les réservations continuent à se faire online pour les Chinois et vont être de plus en plus digitalisées pour les pays occidentaux. Ainsi, ce sont les OTAs qui bénéficieront en premier des nouvelles réservations.

La sécurité étant un facteur de décision clé des mesures devront être prises par les acteurs. En Chine, des quotas maximums sont mis en place afin de d’éviter les concentrations importantes et des préventes qui sont organisées en ligne. Une flexibilité dans les politiques d’annulation pourrait également lever quelques freins. En effet, l’incertitude risque de persister encore quelques semaines en Chine et pour une reprise plus rapide des réservations, cette assurance est nécessaire.

Un scenario probable

L’exemple de la Chine nous permet d’anticiper l’évolution de la situation en Europe et le post-covid19. Il existe toutefois des différences dans la réaction face au virus de nos deux pays qui peuvent influer sur les modalités de sortie de cette crise. Pour l’instant il est important de rester attentif, de regarder vers la Chine mais aussi vers l’Italie, plus proche, pour anticiper et préparer au mieux la reprise.

Talents Travel reste à votre disposition pour toute question, contactez Iris : iheydorffdecaux@talentstravel.com