Digital chinois : attention aux entreprises frauduleuses

Vous êtes ici :  – Talents Travel » Actualités » Digital chinois : attention aux entreprises frauduleuses

Dans:   par :  Commentaires: (0)

La montée en puissance des mini-programmes en Chine (280 milliards d’utilisateurs) a donné naissance à des pratiques abusives.

La création d’un mini-programme sur WeChat nécessite des compétences techniques qui ne sont pas à la portée de tous, il est donc souvent conseillé d’avoir recours à une agence prestataire. Malheureusement certaines entreprises n’hésitent pas à profiter du manque d’information pour facturer des prestations à des prix abusifs en s’auto-proclamant représentants officiels de Tencent ou Alibaba.

Inquiétude en Chine

Le phénomène se développe en Chine et particulièrement dans les villes secondaires où il est plus difficile pour les entreprises de comparer les tarifs. Des sociétés frauduleuses organisent des évènements maquillés en conférences officielles de WeChat ou Alibaba. Les victimes reçoivent des invitations exclusives à ces évènements et après avoir suivi les interventions de faux experts ils se voient proposés des opportunités VIP valables uniquement si ils achètent le jour j. Mis en confiance par les organisateurs, qu’ils croient être les géants du net chinois, ils pensent bénéficier de tarifs préférentiels et n’ont pas le temps de comparer. Les sociétés frauduleuses facturent ainsi des dizaines de milliers de dollars des prestations qui n’en nécessiteraient que quelques centaines. Elles mettent également en place des contrats très vagues sans mentionner leur adresse ou responsabilités.

Appel à la prudence 

Bien que ces entreprises soient abusives, il n’existe pas de vrai recours légal. Pour se protéger les entreprises doivent rester prudentes, comparer les tarifs de plusieurs prestataires et si le doute persiste contacter directement les prétendus garants (Tencent, Alibaba ou autres). Ant Financial (Alibaba) admet être déjà contacté plus de 200 fois par mois par des entreprises qui souhaitent vérifier leur implication dans certains évènements et projets.

En France, ce genre de pratique n’est pas habituelle mais les entreprises ne doivent pas hésiter à adopter la même prudence face à des acteurs qui déclarent être les représentants uniques et officiels des géants chinois.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *