Marketing : Les sujets sensibles à éviter en Chine

Vous êtes ici :  – Talents Travel » Blog » Marketing : Les sujets sensibles à éviter en Chine

Dans:   par :  Commentaires: (0)

Entre Marriott, Mercedes et plus récemment Liu Wen, l’actualité fourmille de faux pas marketing de marques qui s’adressent pourtant depuis plusieurs années aux consommateurs chinois. Aujourd’hui, la prudence est de mise dans la communication sur certains sujets, même sur des plateformes censurées en Chine.

Des exemples fréquents

Dernièrement l’exemple de Liu Wen illustre à la perfection la difficulté pour les marques et célébrités de s’adresser à la fois au marché chinois, avec ses spécificités, et aux autres marchés internationaux.  Il y a quelques jours, la mannequin Liu Wen se faisait lyncher sur le net après avoir souhaité un joyeux nouvel an lunaire. Le Nouvel an lunaire est fêté en Chine mais aussi dans d’autres pays d’Asie Pacifique comme Singapour, le Vietnam ou la Corée du Sud. En employant le terme « Lunaire » plutôt que « Chinois », la mannequin chinoise a été accusée de tourner le dos à ses origines.

Des enjeux à ne pas négliger

Les enjeux de ces badbuzz marketing ne sont pas à négliger car le gouvernement chinois ne plaisante pas avec certains sujets. Marriott a par exemple été contraint de fermer son site e-commerce quelques semaines avant le nouvel an chinois…Pour vous aider à y voir plus clair, voici donc une petite liste des sujets à manier avec précaution pour éviter les faux pas marketing et ne pas heurter la susceptibilité du peuple chinois:

  • L’unité du territoire : Hong Kong, Macau et Taiwan ont des statuts à part mais leur appartenance au territoire chinois n’est pas questionnable. Marriott en a fait les frais récemment en faisant références à ces régions comme des pays…

 

  • Tibet et Dalai Lama : Le Tibet est une région chinoise et le Dalai Lama un dissident aux yeux de Pékin. Il est donc plus prudent de ne pas prendre position même de manière implicite et même sur un réseau censuré en Chine… Mercedes en a fait les frais.

 

  • Description peu flateuse de Xi Jinping : Alors que les moindres tenues de sa femmes sont analysées sur les réseaux sociaux, mieux vaut ne pas plaisanter avec le look de Xi Jinping. En 2015 une comparaison entre le président Chinois et le célèbre ourson Winnie the Pooh est devenu viral et a été le meme le plus censuré de l’année.

 

  • L’environnement : Bien que la Chine reconnait avoir des efforts à faire pour la préservation de l’environnement, le sujet reste assez tabou. Un documentaire sur le sujet, Under the Dome, avait été autorisé puis censuré par le gouvernement chinois.

 

  • Le Japon et Corée : La tentative d’invasion de la part du Japon pendant la seconde guerre mondiale et le désaccord sur le THAAD avec la Corée du Sud en font deux  destinations controversées. Bien que les jeunes générations adorent certains éléments de culture de ces deux pays comme le manga ou la K-Pop, le gouvernement a été jusqu’à interdire les déplacements touristiques organisés en Corée du Sud pour faire pression.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *