Une confédération pour le tourisme

Vous êtes ici :  – Talents Travel » Actualités » Une confédération pour le tourisme

Dans:   par :  Commentaires: (0)

A l’aube d’une nouvelle aire présidentielle, l’industrie du tourisme s’organise pour représenter le secteur devant les pouvoirs publics. En négociation depuis quelques années, la première confédération des métiers du tourisme verra le jour en été 2017. 

Le 18 avril 2017 s’inscrit comme date historique pour le tourisme en France. Suite à une dernière réunion de concertation le 30 mars dernier, qui visait à apaiser les réticences de la Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (sans succès), la création de la confédération a été actée et le protocole d’engagement signé.

Une confédération du tourisme ouverte à tous

La confédération sera ouverte à tous les acteurs du tourisme et s’organisera autour d’un socle dur, composé de l’Union des Métiers et de l’Industrie de l’Hôtellerie (UMIH), le Syndicat des Entreprises du Tour Operating (SETO) et des Entreprises du Voyage (EDV).

Le Groupe National des Chaines Hôtelières (GNC), Résidences de tourisme, la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV), les Loueurs de Voitures et l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme ont déjà prévu de rejoindre la confédération. Le transport aérien devrait suivre même si pour l’instant la FNAM est encore frileuse.

Faire entendre la voix des professionnels du tourisme

La création de cette confédération a pour but de faire entendre la voix des professionnels du tourisme auprès des politiques et des pouvoirs publics, qui ne sont pas toujours au courant des contraintes et enjeux du secteur. En s’unissant les acteurs du tourisme pourront plus facilement faire valoir leur opinion avec poids, au regard de la valeur économique qu’ils génèrent.

Pour les confédérés, il ne s’agira pas de déléguer son autorité mais de donner poids et visibilité au secteur. En effet, chaque structure gardera son fonctionnement propre mais il y aura une mutualisation des moyens notamment sur des sujets juridiques et de communication.

La gouvernance sera assurée de manière collégiale autour d’un comité de direction à la présidence tournante.

Source 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *